Téléphone France: 08 20 20 08 39

Vidéo surveillance intelligente de qualité sur un processeur à très basse consommation

La preuve de concept a été réalisée cet été en portant le logiciel d’analyse vidéo intelligente Jaguar sur un processeur consommant 2-4 Watts !

 

 

 1. Qu’est ce qui fait de Jaguar un produit de Vidéo Surveillance Intelligente de Qualité ?

Le logiciel Jaguar garantit la détection d’intrusion dans un lieu « stérile » de toute cible en déplacement (visible dans l’image) d’un pixel ou plus, avec moins de 2 fausses alarmes par jour  lorsque les caméras sont installées conformément au guide d’installation de site EVITECH (caméra fixe, en surplomb, vue dégagée, non perturbée, etc).

Sur tous les sites ceci est respecté, et on cherche à détecter des cibles d’une surface de l’ordre de 10 pixels au moins, nous avons par ailleurs démontré sur les installations réalisées en 2011-2012 des taux de fausses alarmes de moins de 0.25 fausse alarme par jour.caméra pour les installations en caméras thermiques, et de moins de 0.35 fausse alarme par jour.caméra pour des caméras couleur.

Une fausse alarme est une détection qui ne concernerait pas une cible de taille humaine se déplaçant dans la zone de surveillance réputée vide.

 

2. Quelle performance réelle ?alt

La plate-forme de portage, en termes de CPU, était un ARM9 sur une carte multi-fonctions (de 8,5 cm x 8,5 cm). La consommation électrique de la carte est de l’ordre de 3 Watts, sous tension, le logiciel étant inactif, et de 4+ Watts lorsque l’analyse est en cours. Plusieurs périphériques de la carte pourraient être retirés (son, accéléromètres, etc), ce qui permet d’escompter 4 Watts ou moins sur une carte dédiée.  Les images étaient acquises et décodées sur la carte en format numérique (H.264/RTSP/RTP). Les tests ont montré sur ce processeur que des images de 320x240 pixels pouvaient être analysées dans un format d’analyse réduit à 160x120 pixels à un framerate de 12 fps.

 

Cette performance permet de détecter des silhouettes de 4 pixels (2x2 pixels dans l’image originelle, et donc 1 pixel dans le format analysé) à un framerate qui est adapté pour la plupart des caméras thermiques de vidéo surveillance (souvent limitées à 8,33 fps).

Ces tests ont également démontré que l’analyse dans le format entier en 320x240 est également possible à  environ 4 fps (correct pour détecter des silhouettes relativement lentes comme des piétons).

 

3. Prochaines étapes

Notre prochaine cible sera l’ARM15 qui va offrir des performances bien supérieures pour une consommation un peu plus élevée, mais toujours très réduite. Une autre cible seront des accords avec nos partenaires fabricants de cameras proposant des caméras « application-ready » avec des plates-formes munies de processeurs ARM9 ou ARM15. L'objectif à terme est l'équipement de systèmes autonomes, installés sur des larges sites sans infrastructures comme des grands parcs ou des frontières, et alimentés par batterie et panneaux solaires, qui ne remonteront que les alarmes et les images qu'uniquement en cas de détection.

 

Remerciements

Ces travaux ont été accomplis dans le cadre d’un projet de Recherche et Développement coordonné par le FUI au sein du pôle de compétitivité SYSTEMATIC PARIS REGION, avec un financement DGA (Délégation Générale à l'Armement).