Téléphone France: 08 20 20 08 39

Vers le "zéro fausses alarmes" pour une nouvelle doctrine de protection de sites !

Dans le cadre d'un programme de coopération dédié avec un des nouveaux acteurs du marché de l'énergie, et avec le concours d'un intégrateur de sécurité, nous avons déployé depuis le 07 Mars 2007 le produit Eagle V1.3 afin de vérifier les capacités de détection et de mesurer précisément les taux de fausses alarmes dans la durée, pour établir des protocoles de traitement d'alarmes sur la base de données réelles. Nous avons finalement montré que le taux de fausses alarmes pouvait être réduit à 1.6 fausses alarmes par jour.caméra.

 

Situé dans l'Est de la France, le site choisi est en haut d'une colline, en campagne, entouré de pavillons et d'une petite forêt. Il y a des renards (à l'aube et le soir, en famille), des grands corbeaux (qui se battent parfois pour une nourriture), ... Des tempêtes, de la neige, du brouillard ont été observés dans la période. Le site est constitué d'installations de moyenne hauteur (5 à 8 m), avec quelques points hauts de 15 à 20 m de hauteur, le tout entouré de corridors de végétation coupée court. Les zones de surveillance choisies sont des couloirs périmétriques d'une centaine de mètres de long, surveillés par des caméras de surveillance Samsung SCCB23xx/B20xx analogiques jour/nuit à bascule couleur/NB. Les gains ont été activés préalablement à nos tests, qui doivent se dérouler sans modification de l'architecture vidéo. Le site est peu éclairé de nuit ; les caméras sont donc mises en difficulté.

Une première période d'essais menée du 07 Mars au 15 Mai 2007 s'est concentrée sur la détection d'individus debout (marchant, courant, ...) et rampant. Cette campagne a permis de mesurer et de valider un taux de fausses alarmes de 4,5 alarmes par jour en moyenne par caméra, dues essentiellement à la vie animale du site et aux conditions météo, et survenant dans la journée. La surveillance de nuit s'est avérée très délicate dans cette période du fait à la fois du fort éblouissement de certaines caméras (spots), et de la qualité très dégradée des images en basse luminosité (image très noire, très floue, et sous-résolue). Une amélioration de l'éclairage survenue sur une des caméras en Avril a légèrement amélioré la situation pour une des caméras qui initialement était complètement aveugle la nuit, en la ramenant au niveau des autres (qualité très dégradée).

    

Une seconde période d'essais menée à l'aide de la version JAGUAR V2.0 entre le 15 Mai et l'été 2007, ciblée sur la détection d'individus debout (marchant, courant, ...) a montré un taux de fausses alarmes réduit à 1,6 alarme par jour et par caméra en moyenne. JAGUAR est un nouveau logiciel bénéficiant des dernières recherches de la R&D d'EVITECH, qui sait gérer et piloter plusieurs flux vidéo en parallèle (matrice vidéo). Le produit JAGUAR est destiné aux marchés civils, et à la protection de sites sensibles.

 

Les derniers algorithmes de JAGUAR ont permis de démontrer l'excellence de la nouvelle approche de la vidéo-surveillance suivie par les équipes de R&D de EVITECH sur deux axes essentiels :

 

  • la réduction des fausses alarmes grâce aux stratégies actives de filtrage,
  • la détection sur images très dégradées grâce à de nouveaux algorithmes basés sur l'apprentissage stochastique.

 

Sur cette dernière période, cette nouvelle version JAGUAR V2.0 a fait ses preuves en démontrant une excellente capacité de détection y compris la nuit et sur des images très dégradées, combinée à un taux de fausses alarmes de plus en plus faible, à savoir 1.11 10-3 alarme par minute. L'usage combiné de deux détecteurs indépendants de la même fiabilité que JAGUAR permet donc d'atteindre un taux encore meilleur : Deux systèmes opérant parallèlement avec ce même taux auront ensemble un taux de 1,23 10-6 alarmes par minute, ce qui, à 525600 minutes par an environ, nous donne 0,65 fausse alarme par an. Ceci correspond à la prise en compte et la transmission d'une alarme lorsqu'elle survient dans la même minute sur les deux voies.

 

Le Client de ce site pilote s'est donc déclaré très satisfait de la démonstration par ces tests de la capacité d'atteindre un taux de fausses alarmes suffisamment bas pour lui permettre de définir une nouvelle doctrine de protection de ses sites, avec intervention sur alarme :

 

  • double détection par voie vidéo EVITECH/JAGUAR et voie physique (détection hyper-fréquences/sismique),
  • mise en oeuvre des fonctions JAGUAR de protection de la caméra (détection des aggressions survenant sur l'image),
  • enclenchement d'une alarme distante en cas d'alarme simultanée sur les deux voies (dans la même minute).

 

Cette nouvelle doctrine est bien sûr limitée à des produits ayant une fiabilité éprouvée, telle celle du logiciel JAGUAR d'EVITECH, mais elle ouvre la voie à l'automatisation à un haut degré de la fonction sécurité/intrusion sur les sites sensibles.